L’Ecole de soins et santé communautaire est une Fondation de droit privé, multi-sites, subventionnée par l’Etat de Vaud qui lui confie la mission de former des assistants-es en soins et santé communautaire (ASSC) et des aides en soins et accompagnement (ASA).

La filière ASSC offre, en fonction des publics cibles jeunes et adultes avec ou sans expérience préalable, différentes voies possibles de formation (plein temps, duale, raccourcie) sur ses trois sites que sont Morges, Saint-Loup et Subriez. La formation conduit à l’obtention d’un certificat fédéral de capacité avec ou sans maturité professionnelle.

La filière ASA conduit à l’obtention d’une attestation fédérale de formation professionnelle, la voie duale permet à des personnes jeunes, sans expérience ou à des adultes déjà expérimentés d’acquérir des qualifications orientées sur la pratique.

La dimension de chaque site permet des relations de proximité et favorise les échanges avec les apprentis-es qui bénéficient d’un accompagnement pédagogique individuel et d’un soutien dans l’apprentissage.

L’Ecole est engagée dans le système de santé, afin de répondre aux besoins des employeurs dans un marché de l’emploi soumis à des fluctuations entre une pénurie de personnel qualifié et l’explosion de soins complexes, liés à la comorbidité, à des durées de séjour raccourcies, aux problèmes sociaux, psychologiques et multiculturels de la population.

Elle collabore avec l’ensemble des partenaires du réseau socio-sanitaire cantonal.

Dans le but d’assurer une qualification la plus étendue possible dans le cadre de ce réseau, l’Ecole de soins et santé communautaire offre aussi à des adultes expérimentés, la possibilité de combler les compétences lacunaires par des modules complémentaires en vue de l’obtention d’un CFC par la validation des acquis de l’expérience (VAE).
 
ESSC/adopté en Comité de direction 09.05.08
Modifié en Comité exécutif le 10.10.13

 

La politique institutionnelle est fondée sur une conception humaniste tant à l’égard des collaborateurs, des apprentis-es que des divers partenaires.

L’accueil, l’intégration, l’esprit d’équipe sont des éléments fédérateurs.

La reconnaissance des compétences, nombreuses et variées, crée des complémentarités qui sont une plus-value au service de la formation, des apprentis-es et des partenaires.

La forte motivation et l’intérêt pour la population à former, font que la Fondation défend la place des ASSC et des ASA et croit à l’avenir de ces professions dans le système de santé.

L’alternance théorie - pratique, le soutien pédagogique, l’accompagnement individuel sont des éléments qui permettent à l’apprenti-e de se situer dans sa formation et de construire son rôle professionnel en adéquation avec les attentes du terrain.

Les échanges, basés sur la confiance et l’esprit d’ouverture, se veulent aussi un moyen d’auto-évaluation et de remise en question pour atteindre l’efficience dans un rapport qualité/coût.

La Charte fait partie intégrante des valeurs de la Fondation.

ESSC/adopté en Comité de direction 09.05.08
Modifié en Comité exécutif le 10.10.13


Subriez est un lieu-dit, sur la commune de Vevey. Anciennement une clinique occupait l’endroit.

1971 : Le Grand Conseil vaudois décide de construire une école de soins sur cet emplacement, afin d’y former des infirmiers-ères-assistants-es et d’y intégrer la formation, déjà existante dans le canton, des aides hospitaliers-ères. Il s’agit d’une Ecole cantonale, alors administrée par le Département de l’Intérieur et de la Santé Publique, l’actuel Département de la Santé publique et de l’Action Sociale (DSAS).

1982 : Le Conseil d’Etat prend la décision de confier la gestion de l’Ecole cantonale à une fondation privée subventionnée par le DSAS.

1983 : Naissance de la Fondation de l’Ecole de soins Infirmiers de Subriez (ESIS).

1994 : L’Ecole forme, sur mandat du canton, des infirmiers-ères de Niveau 1 ainsi que les aides soignants-es, selon les nouvelles prescriptions de la Croix-Rouge suisse.

2000 : Suite à des modifications dans le système des formations de la santé, l’Ecole se voit confier, par le canton, un projet pilote pour la formation des assistants-es en soins et santé communautaire en collaboration avec l’Ecole de soins infirmiers de Morges. L’Ecole accueille la dernière classe d’infirmiers-ères de Niveau 1.

2001 : Entrée de la première classe des assistants-es en soins et santé communautaire.

2002 : L'Ecole change d’interlocuteur cantonal et les relations se développent avec le Département de la Formation, de la Jeunesse et de la Culture (DFJC).

2004 : Remise des premiers certificats fédéraux de capacité (CFC). L’Ecole modifie sa raison sociale et devient l’Ecole de soins de Subriez-Vevey (ESSV).

2005 : Les collaborations entre l’Ecole de soins de Morges, de Saint-Loup et de Subriez s’intensifient.

2006 : Une Association vaudoise des écoles de soins privées voit le jour.

2007 : Remise des derniers certificats d’aides soignants-es.

2008 : Dissolution de l’Association vaudoise des écoles de soins privées avec la fusion des trois écoles de soins en une seule entité juridique et sous la raison sociale : « Ecole de Soins et Santé Communautaire ».


1971 : Le Grand Conseil vaudois décide de construire une école de soins sur le site du nouvel Hôpital de zone de Morges.

1972 : L’Ecole de soins infirmiers de Morges, école cantonale, ouvre ses portes et accueille les premières élèves infirmières-assistantes. Comme Subriez, l’Ecole est administrée jusqu’en 1982 par le Département de l’Intérieur et de la Santé Publique, l’actuel Département de la Santé et de l’Action Sociale (DSAS).

1983 : L’Ecole devient l’Ecole de soins infirmiers de Morges (ESIM), école privée de la Fondation de l’Hôpital de Morges, puis l’Ecole de l’Association de l’Ensemble Hospitalier de la Côte, lors de sa création en 2001.

1994 : L’Ecole de soins infirmiers de Morges est mandatée par le canton pour former des infirmiers-ères de Niveau 1, selon les nouvelles prescriptions de la Croix-Rouge suisse. La dernière promotion entrera en 2000.

2000 : Un nouveau système de formation fédéral voit le jour. L’Ecole se voit alors confier, par le canton, en collaboration avec Subriez, un projet pilote de formation des assistants-es en soins et santé communautaire.

2001 : Ouverture de la première classe.

2002 : L’Ecole change d’interlocuteur cantonal Ses relations se développent avec le Département de la Formation, de la Jeunesse et de la Culture (DFJC).

2004 : L’Ecole délivre les premiers certificats fédéraux de capacité (CFC) et modifie sa raison sociale, qui devient l’Ecole de soins de Morges (ESM).

2005 : L’Ecole développe la maturité professionnelle intégrée santé-social en collaboration avec l’Ecole romande d’art graphique et communication qui offre déjà une maturité santé-social post CFC. Les collaborations s’intensifient entre les écoles de soins de Morges, de Saint-Loup et de Subriez.

2006 : Une Association vaudoise des écoles de soins privées voit le jour.

2008 : L’Ecole délivre ses premières maturités professionnelles. L’Association vaudoise des écoles de soins privées est dissoute suite à la fusion en une seule entité juridique des trois écoles de soins sous la raison sociale : « Ecole de Soins et Santé Communautaire ».

Cette page est en cours de création.